Graoar !

red.jpg

Notes pour plus tard :
Le lion étire sa colonne qui claque comme un xylophone, os à os. Il baille au tout jeune soleil et le croque sourdement en relâchant sa machoire. Il soulève son corps lourd et ses larges pattes impriment au sol rubicond une légère inflexion. Il est levé, et scrute. C’est le jour. Chaque pas est une danse; il roule des épaules; sa queue cingle son passage dans une valse d’ostensoir.

 

Photo Nono, Macau 2006.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :