On the road again

harley.jpg

Le bruit du moteur couvre largement
La chaleur du soleil
Et des coyottes les hurlements

Grand ouest
C’est ici paraît-il que le monde finit
Entre ces collines rouges

La route, fil d’Ariane, n’a ni fin ni but
On l’avale à petites gorgées diluées
A soixante-cinq kilomètres heure

Grand Ouest
C’est ici de source sûre
Que Dieu a fait construire sa villa

Plus loin, beaucoup plus tard,
On refera le plein et on repartira
Si la mer nous arrête, on fera demi-tour

Grand Ouest
Supplice antique, voyage interminable
Promethée en Harley

Photo Ange7, Séoul 2007.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :