Drame familial

dedale.jpg

Ariane, ma soeur, ça ne va pas du tout. J’ai fait, semble-t-il, une grosse bêtise, encore une fois. Sans doute m’en veux-tu encore beaucoup d’avoir volé ton homme et de m’être enfuie avec lui. Je sais que cela t’a fort chagrinée et je comprendrais que tu me détestes sincèrement. Mais voilà que j’ai fait pire. Lui absent depuis si longtemps, on le croyait mort pour tout dire, je me suis peu à peu consolée à la vue de son fils, né d’un premier mariage avec une espèce de furie de je ne sais plus quel continent. C’est que le petit avait l’allure du père. Et quelle allure, tu t’en souviens ! L’enfant est devenu un adolescent et l’adolescent un homme, et moi, pauvre solitaire, à demi-folle de mon attente, je suis finalement bel et bien tombée amoureuse de lui. Mon coeur lourd de ce secret s’est tu longtemps et quand enfin, soir de faiblesse, il a murmuré l’horrible vérité, le fils s’est éloigné de moi les yeux pleins de dégoût. Mais le drame, Ariane, ne s’arrête pas là. On annonce à l’instant que mon mari est vivant, qu’il est en route, qu’il arrive!
Je ne sais trop comment tout cela va finir, mais mal, très mal, je le crains.
Répond-moi si tu en as le temps. Je désespère.
Ta soeur qui t’aime.

PS : je ne connais pas ton adresse exacte aussi j’expédie ce pli au bord où tu fus, jadis, par lui laissée..

Photo DR, retouche Ange7.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :