Descentes

blue1.jpg

Version 1:
Tête en bas, vertigineux, défilent les étiquettes. 80, 90, 100 mètres. La tentation est grande, dans ce bleu extatique qui vire au noir ténébreux de lâcher prise, se laisser flotter, ouvrir la bouche, respirer l’eau salée et glacée. Et continuer à descendre. Je ne suis pas là pour le record ou la recherche scientifique. Moi, je voulais juste voir ce qu’il y avait en bas.

Version 2:
Descendre, c’est mon métier. Si possible vite, bien, propre, mais descendre de toutes façons. Les gens cherchent des excuses pour tout; ils sont en retard, oublient des anniversaires, trichent, mentent, trompent. Ils s’élèvent par la fraude, la trahison et le calcul et moi, je les ramène à la réalité, tangible de leur joue sur le pavé. La lame au foie, la balle au coeur, la nuque désarticulée. Je suis, pour ainsi dire, un homme de loi : je sers Newton et la gravitation.

Photos DR, montage Ange7.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :