Vers de terre

lilaver.jpg

audio :

La radio a révélé
Un truc qu’on n’attendait pas
Tout le monde est resté coi
Quand le doc m’a annoncé
Que j’étais invertébré !

Inféodé, j’en suis fier,
A l’occasion, incongru,
Une fois sur deux, impair…
Mais tout à trac impromptu
Me traiter de ver de terre !

En décrivant ses clichés,
Le toubib d’une voix douce
S’est fait fort de démontrer
Que j’étais un homme en mousse,
Comme désarticulé.

Je proteste avec vigueur !
Je suis peut-être inconscient,
La tête remplie de vapeurs,
Mais vous mentez impudent :
J’ai des os à l’intérieur.

L’âme dit le carabin,
Ce n’est pas de mon domaine,
Si le vide vous atteint
Jusqu’à la boîte crânienne
Consultez un lacanien.

Insatisfait de mon sort
J’ai couru toute la ville,
J’ai vu grands pontes et consorts
Pour avoir un autre avis
Peine perdue, vains efforts.

Il semble finalement
Que l’absence d’opinion
De sentiments, de questions
Transmette au corps lentement
Sa décalcification.

Chacun peut être à ma place,
Coeur vide, et l’esprit perdu
Transparent devant la glace
Inconnu dans la cohue,
Marchant voûté et sans but.

Publicités

3 Réponses to “Vers de terre”

  1. Posuto Says:

    Excellent !
    J’adore l’avant-dernier couplet (ce qui ne veut pas dire que les autres ne valent pas tripette, hein !)

  2. Posuto Says:

    J’ajoute qu’on pourrait croire à un inédit de Brassens ou de Trénet.
    RV

  3. 5h12 Says:

    Wow, merci !
    Ca c’est du compliment !
    (j’en suis tout confus)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :