O Dulcinée calcinée

clopes.jpg

La Gauloise et l’Américaine
Je ne veux faire de la peine
A personne
Petite brune aux formes pleines
Grande blonde aux jambes de reine
Qui se donnent

Je m’enivre de leurs baisers
Je ne peux pas m’en passer
Leurs langueurs
A le pouvoir de m’apaiser
Même si elles sont un danger
Pour mon coeur

En larges bouchées assassines
Je dévore leur robe fine
De papier
Elles s’échauffent, s’illuminent
S’embrasent et enfin se débinent
En fumée

Ilustration Ange7.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :