Le lieutenant

lieutenant.jpg

Il n’avait pas fallu le pousser, finalement. Pas de pointe froide sur son échine, pas de canon sur sa tempe. Il s’était levé un matin et sa décision était prise. Il s’était préparé, comme à l’habitude et avait passé ses habits du dimanche. Il avait marché en ville jusqu’au bureau de recrutement et il s’était engagé.
Il était lieutenant maintenant.
Jamais il n’avait regretté sa décision, venue comme un songe, dans la nuit. Ni quand il avait reçu son premier ordre, ni quand il avait donné sa première mort. C’était un travail éprouvant souvent, salissant parfois, mais qui le comblait toujours.
Il était dans son uniforme dans son élément. Le vert lui allait bien, tout comme avoir le cheveu court. Il aimait son béret aussi et ses gros godillots. Il mangeait toujours à cinq heures du soir quels que soient le jour et le mois.
Quand il a été l’heure de mourir, il l’a fait dignement : en gémissant et vomissant ses tripes sur un champs de bataille.
Il reste de lui une photo grise qui vieillit sur une commode tout à côté d’une médaille ternie qui vire au vert.

* * *

Egalement dans la ligne de mire :
L’amiral
, le sergent et le garde

Illustration Ange7.

Publicités

4 Réponses to “Le lieutenant”

  1. Posuto Says:

    Beau texte et INCROYABLE ILLUSTRATION (je parle fort d’un seul coup, c’est pour dire que c’est fou avec quoi c’est fait ce truc comment-est-ce que ça fonctionne qui que quoi ????????????)
    Beau.

  2. 5h12 Says:

    Merci plein !
    Ben, c’est fait avec mes mimines 😉
    C’est d’abord un dessin au crayon sous « ArtRage », ensuite une retouche texture et plein de calques presques transparents-mais-un-peu-colorés-quand-même sous « Photoshop ».

  3. Posuto Says:

    Ben, zut alors…..Je récapitule, vous bloguez, vous écrivez (et pas du crottin de moineau), vous illustrez (et pas avec les pieds), vous jouez aux jeux vidéos….Reste-t-il du temps pour…le reste ? (boire un café, faire des nouilles, enfin, la vie quoi)
    Kiki épatationnée

  4. J. Says:

    Très poignant, qui demeure comme suspendu dans son éclat glacé. Ca me fait penser à un texte de Prévert sur la famille, ou même à un gentil dormeur dans un val.
    Photo toujours très réussie.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :