Pain quotidien

petrin.jpg

audio :

Nous voilà bien dans le pétrin,
Au lieu de l’habituel mégot
Le boulanger un beau matin
A mis dans la pâte l’ergot.

Les résultats n’ont pas tardé
A se voir dans tout le village,
Et bientôt les administrés
Ont subi un remodelage.

Ne vous inquiétez pas pour moi :
Je ne mange pas de ce pain-là.

Ce sont d’abord les matinaux,
Avec un croissant au café,
Et en feuilletant les journaux,
Qui ont goûté le LSD…

Le commerçant, toujours à l’heure,
Après un doux pain au raisin,
Lui trouvant soudain un odeur
Lave son argent au bousin.

Ne vous inquiétez pas pour moi :
Je ne mange pas de ce pain-là.

Intoxiqué au pain bénit,
Le pauvre abbé de la paroisse
Est frappé de neurasthénie
Et suffoque sous ses angoisses.

Puis on a vu devant sa banque,
Un sous-directeur financier
Se prenant pour un saltimbanque
Jongler avec l’échéancier.

Ne vous inquiétez pas pour moi :
Je ne mange pas de ce pain-là.

Seule dans la cour de l’école,
L’institutrice hébétée
Se voit vedette de music-hall
Et chante sans pouvoir s’arrêter.

Un juriste de sa baguette
Qui avait croqué le quignon,
Dans la glace où il se reflète
Tout seul se crêpe le chignon.

Ne vous inquiétez pas pour moi :
Je ne mange pas de ce pain-là.

Même notre Monsieur le Maire,
Lui qui est noble et distingué,
A présent se roule par terre,
Son postiche tout ralingué.

Voilà une belle journée
Dans l’histoire de notre hameau.
L’an prochain pour commémorer :
De la mescaline dans l’eau !

Photo: Santons de Provence Campana.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :