Déploiement

stretch.jpg

S’étirer de tout du long pour toucher, du bout du bout des orteils, la mer, là-bas, qui miroite, benoîte, au soleil. Et des bras bandés, des mains ouvertes, tenter d’atteindre la lune pour tâter si sa face de crème est aussi souple que suprême. C’est difficile. Mais bien essayer quand même, allez les jambes, encore quelques kilomètres, et les bras, plus haut, plus haut. Quand tous les os ont craqué comme pétards du nouvel an, que les muscles flapis se verraient bien hiberner, ne reste qu’à méditer. Au décubitus.

Illustration Ange7.

Publicités
Publié dans JOURNAL. 6 Comments »

6 Réponses to “Déploiement”

  1. Posuto Says:

    Faut arrêter d’être bon, hein, c’est désespérant.
    Non, je déconne, faut continuer, la lune suprême et tout l’toutim crémeux. Pis la méditation, c’est peut-être contagieux. Faut contagier.
    Kiki 🙂

  2. 5h12 Says:

    Caprice des ducs, sûprême des dieux, y’a du lunaire dans ces pâtes molles-là.
    (vivement, les vancances, la France et ses fomages)

  3. sardine Says:

    Whaou !
    Une lune au fromage !
    Jamais vu ça au-dessus de ma mer…

  4. 5h12 Says:

    Quand elle se reflète, en vaguelettes, devant le chateau d’If, la lune pleine a les faux airs ondulés d’une croute de camembert.

  5. Ginkgo Says:

    T’auras du camembert, promis.Et tout un plateau!

  6. 5h12 Says:

    Coule ! Euh, cool !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :