Gracioso

 ramatuelle.jpg

Toujours sobre, le costume, mais l’écharpe, elle, comme un trait de crayon, devait relever le tableau. La démarche, un déhanché exagéré, les mains qui volent, tout le toutim. La voix aussi y allait du couplet. Si grave et maîtrisée dans les médias, elle se laissait, en privé, monter, piquer dans les aigüs, moduler, rosir. C’est ainsi qu’on le connaissait, nous autres, très parisien, c’était son charme et sa signature, mais à l’aise dans le village d’adoption et comme suffisamment en confiance pour être naturel. Ou pour jouer, finalement, une autre comédie, un autre rôle.

Advertisements
Publié dans AUDIO, JOURNAL. 2 Comments »

2 Réponses to “Gracioso”

  1. fournier Says:

    Beau commentaire de nous autres.

  2. 5h12 Says:

    Merci ! Je ne voulais pas faire un « hommage ». Simplement, j’ai toujours été fasciné par cette faculté d’être, devant les caméras, une toute autre personne. En tant qu’acteur, bien sûr, ça se comprend, c’est professionnel, mais aussi sur les plateaux de télévision qui donnent pourtant l’illusion de la réalité, de la « vraie vie ». C’est l’art du caméléon.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :