De la légèreté

schplaouch2.jpg

L’esquisse                   de    sourire                     que    plissait       ses    yeux                                était    si    délicate                  qu’on    l’eût    dû    consigner    sur    vélin                   ;                   et                ses    silences                 avaient    un   écho                      cristallin       où    le    vent     venait    boire                 en    l’ambre               de                 ses                   boucles.

Illustration Ange7.

Publicités
Publié dans JOURNAL. 3 Comments »

3 Réponses to “De la légèreté”

  1. Posuto Says:

    Je traduis vulgairement : elle fait la tête et elle dit rien.
    Ah, les poètes s’amourachent d’un rien. C’est du joli. 🙂
    Kiki

  2. Protolapon Says:

    Non mais qu’est-ce que t’as encore trafiqué avec cet arc-en-ciel, tu lui as donné le tournis et il s’est éparpillé en étincelles à la Seurat!!!

  3. 5h12 Says:

    Merci, merci !
    Bien du boulot ce matin, pour accoucher de ce dessin. Celle-ci est la troisième mouture.
    Ceux qui étaient levés vers 5h12 du matin ont peut-être vu les autres 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :