Cabane

 

 

barres2.jpg

Version 1:
Quand j’habitais au cabanon, le jour filtrait entre les planches disjointes et la pièce unique était toute peinte de cette marelle de soleil que le soir rendait oblique.

Version 2:
Quand on m’a mis au cabanon, mes jours se sont proprement enrayés, de colonnes en couloirs, de barreaux en rayures, tout a pris, rectiligne, la teinte grise de la grille.

Illustration Ange7.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :