Du désert qu’il reste après

greyface.jpg

Il a grisé, le ciel, le temps que je tourne la tête.
C’était grand bleu, tu as passé le coin, et la chape de plomb est tombée sur mes épaules.
Tout le soleil, suivant tes pas, s’éloigne, s’éloigne.
On sent déjà, brise glacée, qu’il ne reviendra pas.
Reste un immense ciel vide et pas un nuage pour le peindre.
Vaporeuse désolation et personne pour s’en plaindre.
Plein de rien; ça ne fait pas grand chose.

Photo Ange7, Thaïlande, 2007.

Publicités
Publié dans JOURNAL. 2 Comments »

2 Réponses to “Du désert qu’il reste après”

  1. Posuto Says:

    Magnifique ! Epatant ! J’aime autant la photo que le texte.
    Peut-on espérer des billets aux textes insipides et aux photos tartes pour que je puisse enfin diversifier mes commentaires ? Parce que là, c’est toujours élogieux. .. Pourvu qu’Ange 7 ne se lasse pas.
    Kiki 🙂

  2. 5h12 Says:

    Demain promis. 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :