De la passivité

inbetween.jpg

audio :

En lieu et place de princesse
Dans ce conte désinspiré
Sévissait un genre d’ogresse
Ayant quelque peu chaviré

A force d’être en équilibre
Entre deux trônes, deux palais
Son séant de bien beau calibre
Menaçait fort de s’affaler.

N’ayant voulu jamais choisir
Où devait choir son fondement
Elle avait fini par finir
Coincée entre ses ornements.

Nos politiques sont ainsi faits
Ménageurs de chèvre et de chou
Ils nous privent de viande, de lait
Et dans la soupe rien ne bout.

Illustration Ange7.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :