M ou la mainmise

masked1.jpg

J’aime à marcher masquée, sans qu’on me puisse reconnaitre. Je m’immisce, comme imaginée, et je me glisse, sous vos fenêtres, jusqu’à vos sommeils. Car c’est avec l’âme, sans conteste que j’ai le meilleur commerce. Un frémissement me traverse au moment de saisir mon dû. Je ne suis pas femme mauvaise mais on ne m’échappe pas plus qu’on ne marchande ou m’apitoie. Je viens, je vois et je m’acquitte de ma tâche sans faillir, jamais. Adieu Madame, le drame est dit.

Illustration Ange7.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :