Back on tracks

run.jpg

Notes pour plus tard:
À chaque heurt de la semelle, une onde de choc me fulgure la personne. Elle détonne au contact de ma chaussure sur la piste et remonte, intérêt et principal, suivies de secousses échos. Ma cheville, mon genou et ma hanche, tour à tour, se disloquent et se renloquent, élastiques. Puis le vibrato escalade ma colonne, en jouant au xylophone toute la gamme des vertèbres. Des sombres et graves lombaires, il grimpe, grimpe, staccato, jusqu’aux crissantes cervicales. De là nait un dernier son si aigu qu’il est muet. Mais il irradie. Ma boîte crânienne en est pleine. Et soudain il s’évanouit. Il s’enfuit dans la sueur, il tinte, infime, dans une larme. Il est passé. Le silence qui se fait alors à l’opacité de la mort. Puis l’autre pied touche le sol et reprend la symphonie.

Illustration Ange7.

——————————————————————————-
Par ailleurs, l’année dernière, à la même heure : L’amiral (in NOUVELLES)
– “Et à part ça, tu n’as rien de mieux à faire ?” Le visage triste à qui s’adressait cette remarque leva …
————————-——————————————————

Publicités

3 Réponses to “Back on tracks”

  1. tilu Says:

    A chaque heurt de la semelle… et à chaque heure de la semaine….. Chut! un ange7 passe..
    Bonne année Ange7!

  2. DdM Says:

    Un passage très bien orchestré…
    Bonne année !

  3. 5h12 Says:

    Merci Tilu, merci DdM et la bonne année tout pareillement !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :