No photos !

.
nophoto.jpg

Notes pour plus tard :
Chaque regard est un dard qui la transperce. Et le venin, ce sont ces phrases, assassines, qu’on lui assène. Comme elle essaie de passer, journalistes et curieux malsains la pressent et la bousculent, violant son intégrité. Elle veut atteindre la salle du tribunal, déjà y être. Et qu’un interlocuteur, sentencieux et grave, mais humain, au moins, décide de son destin. Ces dernières semaines, proie de foule, son courage est en charpie, les griffes de l’opinion, sur sa frêle fleur-de-peau, ont laissé des entailles. Tant de plaies et pas de sang. Elle voudrait déjà savoir quel sera son sort. Mais l’avocat mielleux et indifférent prévoit un procès en longueur. Elle soupire et des coudes écarte les plus proches rapaces. Elle a du mal à respirer, elle est, comme déjà demi-tombée, toujours près de s’évanouir sans jamais pourtant s’accorder cette libération.

Photo ∑mª, Séoul 2007.

——————————————————————————-
Par ailleurs, l’année dernière, à la même heure : A la soupe
Dans la cuisine commune, je jouais avec les gouttes de gras qui flottaient dans ma soupe claire. La cuillère
————————-——————————————————

Publicités

3 Réponses to “No photos !”

  1. DdM Says:

    J’aime beaucoup ce texte dont certaines phrases ont une résonnance très particulière à mes oreilles… même si je les lis à la lumière d’une situation tout autre. Des mots qui expriment très bien une douleur autre que celle des coups…

  2. posuto Says:

    Magnifique phrase de fin. La « résistance » douloureuse muette.
    Kiki

  3. 5h12 Says:

    Ces échos, DdM, ce sont les fils qui nous relient. Gaies ou tristes, c’est le métier du poète de faire vibrer les cordes de la lyre…

    J’ai sué, Kiki, pour la coucher sur le papier.
    Je voulais que la virgule après « elle est » coupe sec dans la phrase et que l’absence du « à » de « demi-tombée » gêne la lecture, comme une cheville qui se foule, une entorse à la langue. Difficile de savoir si tout cela fonctionne, si les octo sonnent (8/2/8/8/8/6) pour libérer « libération »…
    Enfin, la phrase est là; merci pour les encouragements.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :