À boire !

Note pour plus tard :
Nom d’un canon ! Il fait une soif d’enfer dans cette taverne ! On a beau se défaire du grand feutre plumé, et tomber le gilet de velours et de veau : c’est l’étuve. Quand la blonde gironde enfin repère le client, elle porte, à pas lents, un pichet de vin tiède. Le breuvage douteux ne rafraichît pas plus le gosier que la pluie n’adoucit l’océan. Ce n’est pas boire du sable, quand même, mais ces gorgées n’apaisent nullement le buveur. Il paie d’une pièce, ramasse ses habits et sort dans un frottement de bottes. Il s’en va par les rues, aux lueurs de lanternes, l’oreille tendue, à la recherche des clapots d’une fontaine, trouver le vrai ravissement qu’il attend.

Photo DR, retouche Ange7.

-*-
-*- Laudatif ? Tentez donc un article au hasard du journal de 5h12 -*-
-*-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :