La petite haptique

Elle avait pris l’habitude, par scientifique curiosité de toujours tout toucher. Elle s’irritait aux orties, se marquait au poële rouge, se glaçait à la rivière sans se soucier des douleurs. Elle caressait le fauve et les pétales de fleurs mais aussi bien l’hérisson ou l’immonde limace. Partout où elle passait, elle laissait courir sa main, elle laissait glisser ses doigts pour ressentir. Ni son statut de princesse, ni les recommandations qu’on lui faisait chaque jour ne pouvaient la dissuader. Tiens ! Un coussin de velours ! Oh, quel amour de colombe ! Et ceci, qu’est-ce que c’est ? Un rouet ? … 

Illustration dreamers222.

 

-*-
-*- Yttrique ? Tentez donc un article au hasard du journal de 5h12 -*-
-*-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :