Liturgie

 

Note pour plus tard :
Les fidèles assemblés, en le temple assombri de la douce Kiné, qu’ils commencent par se masser les chevilles. Avec ferveur et fermeté, qu’ils remontent après, lentement, vers les genoux et vers les hanches. Puis comme les roseaux qui penchent sous les rafales du mois d’août, les bras tendus, qu’ils brinquebalent, étirés, largement, des deux côtés. Enfin qu’ils fassent rouler leur cou : les yeux au sol -humilité; au ciel -prière; jusqu’à être exaucés.
Quand leur corps tout entier aura été gagné par la chaleur et la transe : qu’ils dansent !

 

Logo DR, retouches Ange7.

-*- Besoin de calins ? Tentez donc  article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :