Les passants

En ce début de l’automne, les chats errants frissonnent aux derniers rayons de la belle saison. Ils se roulent en boule, changeant de position – couchés ici, puis couchés là- avec l’heure qui fait sa ronde et la lumière qui tombe. Ils ronronnent quand ils trouvent un carré de carrelage où chauffer leur pelage, un angle parfait qui les inonde tout entier. Quand la brise frisquette, tous disparaissent de concert, exilés en quelque cachette. Et le quartier, de chat désert, semble vidé de sa gaieté. Mais au retour du grand ciel bleu, les voilà qui réapparaissent et s’en viennent sous ma fenêtre réclamer des restes espérés.

 

Photo ∑ma, retouches Ange7, Séoul 2008.

-*-
-*- Besoin d’harmonie  ? Tentez donc un article au hasard du journal de 5h12 -*-
-*-

Publicités
Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . 1 Comment »

Une Réponse to “Les passants”

  1. tilu Says:

    Je suis comme ces chats……


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :