Propos ailés

Elle parlait à la légère et ses mots étaient aériens.
À peine ses lèvres franchies, ils s’abandonnaient à l’envol.
Ils tournoyaient pour nous dans l’air, puis s’éloignaient icariens.
Quand nos paroles réfléchies à nos pieds fracassaient le sol. 

 

Photo Kito, Quinson 2008, retouches Ange7.


-*-
-*- Un peu ahlalala ? Tentez-donc un article au hasard du journal de 5h12. -*-
-*-

Advertisements
Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :