En partance

Air China

Notes pour plus tard :
On voyait à travers la vitre, cet avion qui bientôt devait -pour combien de temps?- t’enlever. Une merveille ergonomique au fuselage ciselé, séduction de l’acier qui vole. Mais dans la machine admirable, passé le double hublot épais, nous savions que tu te tenais, dans une cascade de larmes. C’est qu’un voyage comme le tien, on n’en programme que l’aller : le retour est laissé en blanc, aux bons soins des autorités. 

Photo ∑ma, Hong-Kong 2008.


-*- Un peu iiik ? Tentez donc  article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publicités

Une Réponse to “En partance”

  1. drôle d'oiseau Says:

    Quand l’art rejoint la réalité…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :