Grignotage

Grignotage

 

Notes pour plus tard :
Quelques millimètres par jour, la mer gagne et creuse. La cabane que nous avons posée sur la plage voit le rivage dangereusement s’avancer. Rien ne résiste à l’attaque têtue, ni les piquets que j’ai plantés, ni la terre apportée à grand frais. La mer les a longtemps léchés avant de les engouffrer tout à fait. Pour moi, ne t’inquiètes pas : je suis mobile. Je pose chaque matin ma chaise un peu plus loin. Et rien ne trouble ma lecture. Selon mes rapides calculs, vu la largeur de l’île en pas, si la cabane n’en a plus que pour sept années environ, j’aurai les cheveux blancs et longs que mon transat sera encore au sec.
Reviendras-tu, dis, avant que l’île et moi, nous ne soyons engloutis ?

 

Photo Ange7, Philippines 2008.

 

-*-
-*- Un peu non! non! non! ? Tentez donc un article au hasard du journal de 5h12 -*-
-*-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :