Sold out

Sold Out

Cette fois, fois de trop, elle avait dépassé les bornes, débordé le vase, pulvérisé les limites de ma patience infinie. J’allais lui dire un bon coup, en deux temps trois mouvements, ses quatre vérités. Tous les petits reproches qui s’entassent et qui moutonnent dans la conscience, sous le lit de la bienveillance. Et les grandes injustices et les médiocres compromissions. Tout lui sortir et la couvrir, l’enfouir, sous la montagne de mes semonces. Le grand déballage.
Quelques minutes plus tard, coeur à vif, foie retourné, bile excessive et les yeux dans les yeux : une syllabe de poisson, un grand « o » de silence, bouche bée. J’avais bien fait sauter le verrou du placard aux squelettes mais il était désespérément vide. Comme une vie sans elle.

 

Photo Ange7, Séoul 2008.

 

-*- Votre ExégètE tourne en rond ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publicités
Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :