Lampions vermillon

Lotus

Notes pour plus tard :
Comme autant de soleils vifs, constellation cinabre, le plafond du temple était tout couvert de lampions formant des fleurs de lotus. Les visiteurs de passage y suspendaient leur prière, délicatement calligraphiée. Ainsi, entre la terre et les cieux, ces mots flottaient dans l’air d’encens, tirés vers le sol par la gravitation implacable et les douleurs dont ils faisaient foi, mais destinés à s’envoler vers l’univers infini, à porter haut les espoirs qui leur étaient confiés, enlevés comme passagers sur les ailes veloutées de la lente mélopée des moines.

 

Photo Ange7, Sokcho 2008.

 

-*- Rien n’est plus irréaliste ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Advertisements

2 Réponses to “Lampions vermillon”

  1. yoko Says:

    Sensibilité extrême…
    Esthétisme pur …
    Magnifique !

  2. Ange7 Says:

    Commentaire-Haïku, merci, Yoko !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :