Le flambeur

Firestarter

Notes pour plus tard :
Il est entré, on s’en souvient, avec une pièce à la main. Une pièce d’or, une seule. Tandis qu’il observait la table, il la faisait voler en l’air d’une pichenette du pouce. Elle tournoyait un instant, brillante et libre puis lui retombait dans la paume. Enfin, comme on cueille une fleur, il l’a posée sur le tapis. Bien à plat et bien au centre, sur le noir. Et le noir est sorti. Sans hésiter un seul instant, comme on lui rendait deux pièces, il les a glissées à côté : sur les mots « première douzaine ». La bille d’acier a filé et s’est arrêtée sur le 7. Trois par deux écus : le voici six fois plus riche qu’en entrant. Sans même en ramasser un seul, il mise le petit tas sur un trio de numéros. La chance encore le favorise : douze fois la mise. On lui change alors son lot en jetons colorés pour plus de commodité, en jetons à la valeur de plus en plus élevée. Car il ne cessait de gagner. Alternant les probabilités fortes et les plus audacieuses, pas un tour n’a vu sa perte. Et, comme il rejouait chaque fois tous ses gains, il a possédé bientôt une petite fortune. Soudain, comme si une horloge avait tinté en lui à cet instant précis, il se fige, se raidit, et sans réclamer son dû entreprend de sortir. On s’écrie, on le rattrape : et son argent ? « J’étais venu pour jouer, lâche-t-il simplement, je savais par avance que je perdrais ma pièce« . Mais, lui réplique-t-on, il a gagné, gagné gros ! « Ce soir ou demain, je finirai par tout laisser sur le tapis… Il est inutile que je m’encombre et déforme les poches de mon pantalon« . Sur ces mots, le dos criblé de regards médusés, il a vidé les lieux d’un geste preste, tandis que le croupier, non sans la même vivacité, remettait à la banque les gains orphelins ainsi abandonnés.

Photo Ange7, Séoul 2008.

 

-*- Rien n’est plus tendre ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :