Le grog de l’ogre

Grog

S’il n’y a plus d’autres solutions,
trempons nos lèvres au bouillon :
goûtons les anciennes recettes.

L’herbe aux pendus que dit Villon,
avec l’hellébore touillons,
et saupoudrons-les d’escampette.

 C’est une odieuse potion
mais qui guérira nos passions :
allons, buvons, que tout soit net !

 

Illustration DR.


-*- Vous entendez trop « haro » ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publicités
Publié dans CHANSONS, JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :