vin d’averse

pluie

– Que d’eau, ces trombes, il en tombe des hectos !

– Attention, attention ! Quand on compte en hectos, mon cher, c’est à la cave qu’on se réfère. A ses cuves émouvantes où fermente le bon jus. La pluie… qui se soucie d’en quantifier la tombée ?

– J’ignorais.

– Vous voilà instruit, mon bon ami. A présent, il est tard, laissez le ciel se dégoutter et approchez donc goûter le nectar de mes vins fins.

– Il est divin, je l’avoue ! Dans quel fût le fîtes-vous ?

– Un chêne de la région.

– J’aime sa coloration… carmine : on devine, à la voir, la force de son terroir.

– Ces arpents sont mon orgueil, il n’est rien que je veuille tant que de les voir épanouis.

– Ils le sont, j’en réponds ! Comment expliquer sinon ce nez fragrant qui surprend et cette chaleur de bouche ?

– Votre engouement me touche, buvons donc à votre santé !

– Tiens ! La pluie s’est arrêtée…

Illustration Ange7, 2009.


 

-*- Fatigué(e) de toupiner ? Accordez vous un article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publicités
Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :