Onirique qui mal y pense

borderline

J’ai rêvé de vous ; le vers est plaisant.
Mais peut-on vraiment avouer le fait
Quand le songe était plutôt déroutant ?

Quand ses nobles héros, sans doute enfiévrés,
Portaient un chapeau pour tout vêtement,
Et se promenaient à dos d’alezan ?

Quand chacun tenait, très sérieusement,
Un discours confus sur la fin des temps ?
J’ai rêvé de vous, mais c’est mon secret.

Illustration Ange7.


-*- Goûtez donc le zeste d’un article au hasard du journal de 5h12 -*-

Advertisements
Publié dans CHANSONS, JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :