Allez en biais, mon fils.

un gros penchant

Notes pour plus tard :
Père, je ne m’en cache pas, j’ai un penchant très prononcé pour tout ce qui touche au péché. La chair surtout, c’est vrai, m’attire, et je vais chercher mon plaisir, toujours en des bras étrangers. Pour cueillir ces faveurs chéries, je poursuis ainsi, sans relâche, les plus charmantes des candeurs, et chauffe ma peau à la leur. Parfois, si la chance rechigne, que mes charmes sont sans effets, je me tourne vers les cafés où vient chahuter la jeunesse. L’ivresse est mon terrain de chasse, j’y traque la mélancolie, la solitude ou le dépit, toute faiblesse à résister. Et quand j’approche de ma proie, la mécanique mise en marche, il est rare, sans chicaner, que je m’endorme seul chez moi.
Voilà, Père, la vérité de ma charnelle inclinaison. Si elle m’interdit à jamais l’entrée du chaste Paradis, je me console de mon choix par les chères joies, qu’ici-bas, elle me procure chaque jour.

Photo Ange7, Séoul 2009 .


-*- Écoutez donc le crissant d’un article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :