Contribution

piécette

Notes pour plus tard :

Après de longues secondes à farfouiller mollement, il extrait avec peine une piecette de peu. Il doit lutter avec elle tant elle semble retenue au fond de la bourse par quelque force surnaturelle. Comme il ferraille ostensiblement pour l’éloigner de l’escarcelle, on s’attend à la découvrir attachée d’une sorte d’élastique fort épais. Enfin, la monnaie se libère de cette attraction funeste, mais elle reste alors prisonnière des serres du donneur. Ses doigts se tétanisent au-dessus de la main tendue du mendiant. Il est pris de rigor mortis, son visage même se fige en un rictus désespéré où les yeux seuls sont mobiles et se mouillent et implorent. Puis, soudain, comme un retour de manivelle,, il ramène mécaniquement son bras, sans avoir lâché son aumône, et s’enfuit à petit trot. Quand il a passé le coin, il s’arrête, pris de quinte, vaguement honteux, mais si peu.

Illustration Ange7, 2009 .


* ° * // Et juste pour la surprise, un article au hasard au milieu du bazar ! \\ * ° *

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :