Passer les barrages

Barrage

Dans un conte bien ficellé,
l’épreuve d’élimination
consiste généralement
à traverser une forêt
de ronces géantes endiablées,
et —selon le budget— en flammes,
pour parvenir enfin au pied
du petit chemin escarpé
qui mène au château de la belle.
*
Le dit chemin, c’était couru,
tend à s’écrouler sous les coups
de sabot du blanc destrier
à mesure qu’on le gravit
et à mi-course environ,
surgit, bien sûr, à l’horizon
le terrible et hideux dragon
qui constitue le test final
avant récompense royale.
*
Laquelle, sortie de torpeur,
après avoir bien inondé
de ses larmes tout le donjon,
se découvre à son fenestron
une vocation supportrice,
hurle des encouragements,
entame des chants de taverne,
et proteste en mauvaise foi
contre les décisions du sort.

Illustration Ange7 2009 .


=°= Et pour prolonger la visite : une kyrielle au hasard =°=

Publicités
Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :