YES PAST !

Notes pour plus tard :
C’était un punk de l’afterwave. Il n’avait pas connu King’s Cross, ni le London des 80 et ne pouvait se consoler d’arriver trente ans en retard. Aucun coiffeur assermenté ne savait monter une crête ni la colorer rouge et bleu. Tous ses beaux jeans sales et troués passaient pour des futals ringards. Ardu d’incarner l’avant-garde quand on est derrière à la traîne. Aucun des groupes qu’il aimait n’avait édité un CD et il avait de plus en plus de mal à se les procurer ces grosses piles à insérer dans son double-deck à K7. Il avait beau distribuer un fanzine photocopié, assez dark, de quatre pages, isolé dans son quartier, dinosaure dans sa cité, il n’avait guère comme preneur que le vendeur de marrons chauds en manque de papier journal. Comble du must, lui qui formait pour l’avenir du genre humain un doux rêve de NO FUTURE, il subissait une société s’étant mollement entiché de sauvegarder la planète.

Photo Ange7, Ramatuelle 2009 .

=°= Cliquez circonspectement pour un  article au hasard =°=

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :