Ne faisons pas le voyage pour rien

S’il faut absolument que les corps se déplacent et qu’ils aillent ailleurs respirer un autre air, prière de faire en sorte que la sortie soit utile. Sur l’aller du chemin, penser à sortir la poubelle, à réparer le portail qui grince par grand vent, puis visiter un parent depuis longtemps ignoré, aussi à la librairie passer se choisir des livres.
Dès le séjour terminé, tandis qu’on regagne ses basques, faire le plein de conserves et de produits surgelés, penser à l’acquisition d’ampoules et de bougies, des produits de propreté, peut-être un nouveau balai, et récupérer les livres que l’on avait commandés.
Quand c’est fait ce n’est plus à faire, l’escapade terminée, profiter, comme avant, de son chez soi confortable.

Photo Ange7, Philippines 2009 .

=°= Cliquez évasivement pour un article au hasard =°=

Publicités
Publié dans JOURNAL. 3 Comments »

3 Réponses to “Ne faisons pas le voyage pour rien”

  1. madame de K Says:

    Eloge de l’inutile : sortir pour rien, le nez au vent, pour goûter l’air sucré de mai ou l’air piquant de décembre, pour compter les arbustes au bord de la route, les pétales des pâquerettes, les châtaignes à terre.

  2. Dom A. Says:

    Oh ! Quel farouche bruit font dans le crépuscule
    Les chênes qu’on abat pour le bûcher d’Hercule !

  3. Ange7 Says:

    C’est vrai, chère Madame, que le coeur y est quand on est tenu de rien.

    Je te salue, Dom A., au seuil sévère de l’année.
    Meilleurs voeux !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :