un long pardon

Quand mon sang ne flambera plus
à l’évocation de ton nom
Quand tout le mal que je te veux
sera réduit à sa fraction
Quand la rage qui noue mon corps
aura relâché sa pression,
Quand je me souviendrai moins bien
des raisons de cette aversion,
Quand les propos les plus violents
s’endormiront dans le coton
Quand les plaies qui s’étaient creusées
auront gagné leur guérison,
Quand je pourrai, envisager
pour ta conduite, le pardon,
Crois-moi, il en aura passé
de la belle eau, dessous les ponts.

Photo Ange7, Alpes-maritimes 2009 .


=°= Cliquez tranquillement pour un article au hasard =°=

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :