Génial !


Comment résister à l’idée que dans ce palais du fer blanc se nichait peut-être -ou sûrement !- la lampe des contes de fées ? N’est-ce pas ainsi, précisément, que doit survivre la légende ? Un inconnu, un ignorant, au souk sans s’en apercevoir, fait l’acquisition du trésor. Priant que la chance sourie, quand le soir se teinte de  nuit, avant que d’enflammer la mèche, il époussette vivement, du coude, comme il a vu faire… Si l’esprit se matérialise, il faut jouer les innocents : un Djinn, quelle divine surprise ! Alors pour moi, trois voeux, vraiment ? Qui n’a songé ce qu’il dirait confronté au terrible choix ? Quelle tournure du langage pour obtenir satisfaction ? Il faut dans cette situation peser ses mots avec rigueur et classer ses priorités. Amour, fortune, pouvoir ? Que choisir quand tout est accessible ? Le modeste n’exigera que la pérennité du don : trois voeux par jour pour aussi long que la vie voudra le garder.

Photo Ange7, Marrakech, Maroc 2010. .


=°= Cliquez utopiquement pour un article au hasard =°=

Advertisements
Publié dans AUDIO, JOURNAL. 7 Comments »

7 Réponses to “Génial !”

  1. tilu Says:

    Vous.. qui passez samovar….

  2. Ange7 Says:

    Héhé, Tilu !
    (je cherche, sans trouver, pour te répondre un jeu de mot avec Trénet, entraîné, très net… je peine mais rien !)

  3. magali Says:

    Je suis condamnée à aimer pour l’éternité. C ‘est un fait! Je suis heureuse ainsi.

  4. Ange7 Says:

    Qui, moi ? 😉

    Plus sérieusement, une condamnation amour est une bien lourde peine : elle doit sanctionner un terrible crime ?

  5. magali Says:

    La seule peine qui soit, c’est celle que j’ai peut-être faite un jour.
    Est-ce qu’il y a des êtres qui marquent votre chair et votre âme pour toujours? C’est comme s’ils étaient de notre famille.
    Pour le reste, je ne suis pas à plaindre! C’est seulement de ce sentiment tendre et persistant que je suis redevable. Toujours cette fameuse dette de je.

  6. Ange7 Says:

    Assénée ou bien subie, la peine, hélas, nous suit sans nous laisser jamais tout à fait. Mais, elle sait aussi, c’est vrai, s’émousser jusqu’à la douceur.

  7. magali Says:

    J’avais besoin de l’entendre. Belle vie à toi!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :