Question de principe

C’était, vrai, de l’obstination. Il s’était braqué la-dessus avec tellement de passion qu’il ne pouvait en revenir. Arc-bouté sur sa décision, il brûlait littéralement d’envie de courir les rejoindre, mais, fi, pas dans ces conditions. C’est qu’il avait auparavant subi son soûl d’humiliations et depuis pris la décision qu’on lui devait les moindres égards qu’on accorde à un compagnon. Alors planté dans la ruelle, il épiait les cris de joies, les rires grêles en éclats, sans bouger de sa position. Enfant de rien parmi les rois, s’il devait venir à la fête, il entrerait, soit, sans cohorte, mais pas par la petite porte.

Photo Ange7, Régusse (04) 2009 .


=°= Cliquez viscéralement pour un article au hasard =°=

Advertisements
Publié dans JOURNAL. 2 Comments »

2 Réponses to “Question de principe”

  1. tilu Says:

    Je serai lui, je n’aurai même plus envie d’y aller..
    Sauf ci ça se passe derrière cette porte là, car il me semble voir dépasser par dessus le mur, les branches d’une amanderaie….. Mmmmmh..

  2. Ange7 Says:

    Oui, des amendes mûres à se damner, à picorer sur l’arbre ensoleillé… ça mériterait de sauter ce mur de Régusse…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :