Printemps

herbe

 

Des bras ouverts, accueillir un temps frais qui fait merveille, le formidable soupir du monde qui se réveille. Et enfin désenfermé, voyager où bon se semble, sentir la terre qui tremble des pousses prêtes à germer. Dans le ciel qui vocalise, cueillir les parfums nouveaux que le vent matérialise en un bouquet de cristaux. Respirer, jusqu’aux yeux, ce chant de vie qui reprend, en se lavant au torrent des restes du cocon vieux. Être, renaître, exister, par bonheur, par goût d’amour, connaître la volupté, ô beau temps, de ton séjour !

Photo Ange7, créations ∑ma, Séoul 2009.


-*- Fatigué(e) de messeoir ? Accordez vous un article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , , , . 2 Comments »

Prendre un peu d’aile-an

2009
 
Très belle
Année 2009
Chers Lecteurs
Pétrie de rêves et de passions
 
Dans un climat détérioré
Si le temps est à l’avanie
Faisons contre mauvaises fortunes
Coeurs d’or
 
Dégustant
Si possible
Chaque instant de bonheur
À pleine saveur

Photo Ange7, Séoul 2008.

 

-*- Rien n’est plus galactique ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . 6 Comments »

Demain la veille

Kaboom

Notes pour plus tard :

La veille même, si l’on s’en souvient, rien ne transpira du grand pur bonheur à venir. La ville vécut à son rythme  infernal habituel : la dense foule aveugle piétina la neige  jusqu’à la changer en boue noire charbonneuse, les avenues furent envahies du désagréable flot ininterrompu des voitures aux lourdes fumées asphyxiantes, le grand ciel déchiré de longs nuages sombres chargés de particules amères. Qui aurait pu deviner le sublime renouveau que permettrait, quelques heures plus tard, l’explosion formidable qui éradiqua l’humain, libérant la planète de son plus dangereux parasite ?

Photo Ange7, Séoul 2008.

 

-*- Rien n’est plus élémentaire ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Fugacité

a blur

 

Comment rendre l’exacte épaisseur de l’instant ?
Si personne n’a pris le cliché opportun ?
S’il n’a été croqué par artiste aucun ?
Comment jamais fixer le fol inconsistant ?

A l’heure où la mémoire est une lampe éteinte,
Pour le beau temps ravi, à qui donc réclamer ?
Où courut le bonheur aussitôt qu’entamé ?
A quelle autorité déposer sa complainte ?

Voilà tout le tracas, chronologiquement :
Le futur se réduit, le passé s’atténue
Et le présent s’emploie sous son air ingénu
A nous abandonner, perdus, à contre-temps.

 

 

Photo ∑ma, Séoul 2008.

 


-*- Un peu snif ? Tentez donc  article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . 3 Comments »