Le bon motif

ursin

Notes pour plus tard :
Sur le perron s’étalait une mosaïque naïve de galets fantaisie figurant un oursin. Voilà qui lui convenait à merveille ! Elle était toute ainsi : un coeur rouge et vif, hérissé de saillies redoutables, une coque fragile et pourtant parée pour le combat, un danger, en un mot. Aussi, ne l’approchait-on qu’avec mesure et lenteur. Sans cette lettre aux accents déchirants -et me conviant sur l’heure, je me fus contenté, à mon habitude, d’un hommage épistolaire, pour rappeler, avec quelques douceurs de langage, mon bon souvenir à la belle. Mais voici qu’elle avait besoin de moi, avouait se trouver en situation périlleuse et mandait mon expertise. Ce serait une joie de voler à son secours et l’occasion, fort commode, de me trouver au plus près d’elle.
Je sonnai : j’allais enfin savoir de quoi il retournait…

Photo Ange7, Le Rayol 2009.


* ° * // Et juste pour le zèle, un article au hasard au milieu du bazar ! \ * ° *

Vu d’en haut, d’en bas.

Vues d'en haut, d'en bas.

À l’entrée de la forêt,
Le petit camion rouge,
Aurait dû se méfier
Quand un grand panneau routier
Proposa de dévier
Par l’itinéraire bis.

Mais inexpérimenté,
Inconscient des dangers,
Il prit la route indiquée.
Il transportait dans sa benne,
Pour Samir, grand garagiste,
Des plaquettes de freinage
Et un petit pot de bielles.

Ce chemin était plus long
Et le  petit camion rouge
S’était mis très en retard.
Tant et si bien qu’arrivé
Il trouva rideau baissé :
Fermé pour cause de grève
Disait un petit carton
Accroché et pendulant…

 

Photo Ange7, Seokcho 2008.

 

-*- Vous entendez trop « amen » ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . 2 Comments »

Sauver sa peau

 

Bomber !

.

Quand on aura passé le
coin, franchi les barrages de
police laissé derrière les
suspicieux qui mesurent les
tarins ou évaluent les
bronzages

Quand les lettres de cachet
comme les dénonciations
glisseront hors de portée 
enfin

Quand nous n’entendrons plus
rien des bris de vitrines,
ni
des combats, des explosions
plus la moindre exécution

Le danger bien écarté,
nous relèverons la tête,
et regarderons en face
le soleil.

 

Photo Ange7, Séoul 2008.

 

 

-*- Un peu mhh ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publié dans CHANSONS, JOURNAL. Étiquettes : , , , . 3 Comments »