Une halte

Frame

Notes pour plus tard :
À l’étape, le corps, d’abord, ne voulait pas croire à son répit. Les jambes, se remémorant la longue route de marche, ne cessaient de trembler et les épaules, bien que libérées de l’accablant sac de voyage, avaient des élans de sang comme si un croc de boucher voulait les soulever de terre. Les estomacs qui braillaient depuis des heures se contentaient pourtant de la portion minime du jour et un peu d’alcool fort venait tirer sur les consciences un rideau salutaire qui masquait à la fois notre fatigue extrême et l’indigence de notre situation. Puis le miracle de la jeunesse se produisait, comme chaque nuit : le sommeil nous abreuvait de rêves et d’espoir et emplissait si bien nos veines de sève saine et de vigueur que nous étions, tôt matin, prêts à partir, le coeur ragaillardi.

Photo Ange7, Quinson 2009 .


=°= Et pour prolonger la visite : un lai au hasard =°=

Matin

Entrée Libre

Porte ouverte,
Droit devant : pars
Puisque la découverte
Là-bas, t’appelle.
Va, puisque tu n’y tiens plus
Faire sonner la semelle
De tes pieds nus
Sous un soleil nouveau,
Plus cru,
Plus haut.

Cours,
Remplir tes prunelles
D’accents inconnus,
Rends-toi sourd
De couleurs exotiques.
Bois aux bouches
Les répliques,
Nourris-toi,
Le corps et l’âme nus,
De leur chaleur inouïe.

Fais l’étranger,
Devient celui qui passe
Et répète à chaque étape
Le périple qui l’a mené.
Puis, ruiné, estomac creux,
Baluchon vide,
Mais riche à milliard
De ton expérience,
Reprends le chemin,
Et reprends la danse.

Va, enfant, s’il faut que tu partes,
N’oublie pas tes parents :
Tu seras mille et mille
Mais ne te renie jamais.
Si tu perds tout asile,
Ton lit, ici, est fait.
C’est assez de conseils,
Va, maintenant,
Marche dans le soleil,
Prends ta route.

Sois vivant
Et, quels que soient les doutes
Eternellement,
Soit vrai.

Photo Ange7, Séoul 2008.

-*- Un peu oh ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publié dans AUDIO, CHANSONS, JOURNAL. Étiquettes : , , , . 4 Comments »