chanson de variété

raviolis vapeur

 

Des raviolis aux trois repas,
peut-on concevoir telle horreur,
et comprenez-vous, votre honneur,
la rage qui arma mon bras ?

Bien sûr, j’ai d’abord menacé,
j’ai mille fois claqué la porte,
mais elle faisait toujours en sorte
de me reprendre à son filet.

Son amour et ses doux appâts,
son bel esprit et son humour
je m’en régalais chaque jour
et ne m’en rassasiais pas.

Mais les raviolis maudits,
avec leur mine détestable,
qui seuls envahissaient la table,
un matin j’ai dit : c’est fini.

Juge, je sais, c’est en prison
que vont pourrir tous les infâmes
mais les raviolis de ma femme
jamais ne m’y retrouveront.

 

 

Photo Ange7, Séoul 2009.


-*- Goûtez le kraquant d’un article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publicités
Publié dans CHANSONS, JOURNAL. Étiquettes : , , , , , . Leave a Comment »

Cas de nasse

Tu auras beau, petit poison, te faufiler
Je passerai quarante journées d’affilée
Quarante nuits à te poursuivre et te filer
Et quand ton corps enfin dans l’aube profilé
Se rendra car ne pouvant plus se défiler
Tu te prendras, petit poison, dans mon filet

 

Photo Ange7, Philippines 2008.

 

-*-
-*- Besoin de zizanie ? Tentez donc un article au hasard du journal de 5h12 -*-
-*-

Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Reprise

.

gong_soleil.jpg

Le second gong semble suivre immédiatement le premier. Le corps n’est pas à peine tombé comme enclume sur le tabouret, qu’une main agile le bascule et le retire; il faut se relever. Au front, des vagues de suée, une marée désespérée qui noie la vision. Et dans cette pluie transparente, pareil au reflet d’un néon rubis, un filet qui fleurette avec l’arcade, fuit sur la tempe, trébuche et se dilue dans la joue creusée.

Sculpture (verre, cristal, acier) Nad Valee.

Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , , . Leave a Comment »