Cocktail analeptique

Dans un mixer d’enfer,
À rotation rapide,
Versez quelques cuillères
De miel bien liquide.

Une poignée de noix
Qui n’ont plus de coquille,
Des pruneaux, deux ou trois,
D’aneth, une brindille.

Raisin, pêche, melon…
Ajoutez de beaux fruits !
Ou pour changer de ton :
Rose, ananas, lychee.

Deux oeufs également,
Crus et frais si possible,
Mais les blancs seulement :
Le jaune est trop lipide.

Si vous avez des doutes,
Pour un peu relever,
Ajoutez quelques gouttes
D’eau de fleur d’oranger.

Si le mélange épais
A une teinte étrange,
Pour mieux le délayer
Versez du jus d’orange.

À boire au matin tôt,
Avant la route longue,
Qui mène, sac au dos,
À l’autre bout du monde.

 

Illustration DR.

 

-*-
-*- Besoin de quiétude ? Tentez donc un article au hasard du journal de 5h12 -*-
-*-

Publié dans CHANSONS, JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Une chaise

©ange7

Tu vois, j’ai porté une chaise et tu pourras, si tu viens me voir, t’asseoir. Ce n’est pas une moderne de jardin, en plastique blanc, un peu souple, non, je l’ai prise de la cuisine. Elle est en bois d’un brun chataîgne, sans fioriture, tressée de paille jaune abeille. Il fait trop chaud sous le cagnard mais je l’ai mise sous le figuier. De là, tu sais, on sent toutes les fleurs du jardin. Tu t’y trouveras bien, si tu viens.

Illustration Ange7.

——————————————————————————-
Par ailleurs, l’année dernière, à la même heure : De l’eau dans le jazz (avec audio)
De l’aut’ côté de la cloison, / Moi j’ai un voisin qui trompette / Je rêve de faire trempette
————————-———————————————

Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . 10 Comments »

L’autre île

©Ange7

Notes pour plus tard :
Demain matin, si le vent se fait bon vent, si la mer, comme aujourd’hui, est tendre, égale et docile, va, je prendrai le San Augustin et je retournerai à l’île. Là, je te ramasserai un plein panier de baies roses. Dans quelques creux de rochers, je ferai la chasse aux crabes. Je trouverai pour tes chevilles des coquillages nouveaux, et des paillettes de nacre pour étoiler ta sombre chevelure. Sur la plage inoccupée, une fois ma pêche grillée , je tiendrai un bon repos, dans l’ombrage d’un palmier. Revigoré et joyeux, je pourrai pour toi reprendre l’hasardeuse traversée, tout un jour, toute une nuit. Et comme tu m’accueilleras, en me couvrant de baisers, je te passerai au cou un collier exubérant de ces fleurs soleil-de-feu qui ne poussent que là-bas.

Photo Ange7, Philippines 2008.

Publié dans AUDIO, JOURNAL, NOTES pour plus tard. Étiquettes : , , , , . 1 Comment »