Blue River

Blue River

 

Notes pour plus tard :
C’est pourtant vrai qu’on se gelait. Peut-être à dormir près de la rivière, perdions-nous un ou deux précieux degrés que nous aurait rendus une forêt dense. Mais nous avions besoin d’eau douce et le cours suivait exactement le tracé qu’il nous fallait prendre pour atteindre enfin la frontière. Les jours se passaient à marcher, sans presque échanger de paroles mais nos langues se déliaient dès que nous faisions une halte. Le soir pourtant, transis et épuisés, un sommeil profond, ouaté, nous cueillait aussitôt que nous avions avalé notre maigre pitance. Sous la toile de tente, serrés en sardines, nous luttions alors contre l’hypothermie avec des rêves fabuleux de Sahara.

Photo Ange7, Sokcho 2008.

 

-*- Rien n’est plus karmique ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Propos ailés

Elle parlait à la légère et ses mots étaient aériens.
À peine ses lèvres franchies, ils s’abandonnaient à l’envol.
Ils tournoyaient pour nous dans l’air, puis s’éloignaient icariens.
Quand nos paroles réfléchies à nos pieds fracassaient le sol. 

 

Photo Kito, Quinson 2008, retouches Ange7.


-*-
-*- Un peu ahlalala ? Tentez-donc un article au hasard du journal de 5h12. -*-
-*-

Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »