à chacun sa plage

Photo Damien RINAUDO

.
La plage aux doux rochers
A double vocation
Terre d’accueil d’été
Elle est destination
Pour celui qui l’attend
Toute une année durant.

Mais pour les Magellan,
Et Marius, et Collomb,
Ceux qui ont dans le sang
D’essuyer l’aquilon
Elle est point de partir
Des rêves à venir.

Photo Damien RINAUDO, (Ramatuelle).


* ° * // Et juste pour la bravade, un article au hasard au milieu du bazar ! \\ * ° *

Publicités
Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Grignotage

Grignotage

 

Notes pour plus tard :
Quelques millimètres par jour, la mer gagne et creuse. La cabane que nous avons posée sur la plage voit le rivage dangereusement s’avancer. Rien ne résiste à l’attaque têtue, ni les piquets que j’ai plantés, ni la terre apportée à grand frais. La mer les a longtemps léchés avant de les engouffrer tout à fait. Pour moi, ne t’inquiètes pas : je suis mobile. Je pose chaque matin ma chaise un peu plus loin. Et rien ne trouble ma lecture. Selon mes rapides calculs, vu la largeur de l’île en pas, si la cabane n’en a plus que pour sept années environ, j’aurai les cheveux blancs et longs que mon transat sera encore au sec.
Reviendras-tu, dis, avant que l’île et moi, nous ne soyons engloutis ?

 

Photo Ange7, Philippines 2008.

 

-*-
-*- Un peu non! non! non! ? Tentez donc un article au hasard du journal de 5h12 -*-
-*-

L’autre île

©Ange7

Notes pour plus tard :
Demain matin, si le vent se fait bon vent, si la mer, comme aujourd’hui, est tendre, égale et docile, va, je prendrai le San Augustin et je retournerai à l’île. Là, je te ramasserai un plein panier de baies roses. Dans quelques creux de rochers, je ferai la chasse aux crabes. Je trouverai pour tes chevilles des coquillages nouveaux, et des paillettes de nacre pour étoiler ta sombre chevelure. Sur la plage inoccupée, une fois ma pêche grillée , je tiendrai un bon repos, dans l’ombrage d’un palmier. Revigoré et joyeux, je pourrai pour toi reprendre l’hasardeuse traversée, tout un jour, toute une nuit. Et comme tu m’accueilleras, en me couvrant de baisers, je te passerai au cou un collier exubérant de ces fleurs soleil-de-feu qui ne poussent que là-bas.

Photo Ange7, Philippines 2008.

Publié dans AUDIO, JOURNAL, NOTES pour plus tard. Étiquettes : , , , , . 1 Comment »