Meffi !

Meffi !

Gare à la gifle de glace !

Elle a une tendance garce,
En vous atteignant à la joue,
À glisser, couler, dans le cou,
Sous les épaisseurs de lainage.

Photos ∑mª, Sokcheo 2008.

 

-*- Vous entendez trop « Lanturlu » ? Tentez donc article au hasard du journal de 5h12 -*-

Publicités
Publié dans JOURNAL. Étiquettes : , , , . 3 Comments »

Le lugubre

.

 lugubre.jpg

Notes pour plus tard :
A la mèche austère et raide qui scie en deux son front profondément ridé, répondent aux côtés, deux larges bandes de barbe qui roulent, noires et sans merveille, de l’oreille à la mâchoire. Le peu de joue qui reste à le teint d’un gisant de marbre. Ses yeux éteints, loin enfoncés, semblent absorber toute lumière, pas de reflets sous ces paupières, c’est le regard sombre des pierres. Sous un nez décharné, à la pointe sévère, la bouche n’est qu’un pli entre les lèvres amères, fines et décolorées. Ce visage funèbre finalement se ferme sur menton tranchant, étroit et anguleux.

Illustration Ange 7. 

Autour du feu

.
fire.jpg

Version 1 :

De sa courte trompe, le soufflet, fait rougir les braises. Il ne paye pas de mine, fin rangé, mais quand il se déploie, quand son torse de cuir se désacordéonne, il a la carrure d’un Hercule. Il éole alors le feu avec force, provoquant une danse de cendrettes. Il rend au bois presque éteint une vigueur dernière qui le dévorera jusqu’au charbon. Sa colère passée, le soufflet se replie et s’efface presque, brun et suie, posé dans la cheminée contre les briques réfractaires, noircies d’hivers.

Version 2 :

Le soufflet, bien posé, fait venir rouge la joue. Le sang monte d’abord au coeur, en une surprise révoltée, puis il grimpe au cerveau, enflammant les sens, enfin il gagne tout le visage, se répand, et la marque distincte de la main apparaît, écarlate, sur la peau de lait. La honte ou la colère, c’est selon, retiennent avec peine les larmes qui font étinceler les yeux. Et tandis que le bras du soufflet retombe sans victoire, la lèvre tremblante de la victime semble maugréer sans voix une malédiction.

Photo DR, retouches Ange7.

——————————————————————————-
Par ailleurs, l’année dernière, à la même heure : Da Code (avec audio)
Lé-o-nar-do ! / Ta machine, ta machine / Lé-o-nar-do ! / S’est encore noyée dans l’eau /
————————-——————————————————

Publié dans AUDIO, JOURNAL, VERSION 1/2. Étiquettes : , , , , , . 2 Comments »